Articles|Commentaires

Here comes another bubble.

Je regarde cette vidéo assez souvent :

Image de prévisualisation YouTube

Elle est très en vogue actuellement, mais j’aime me la repasser régulièrement, car elle me fait réfléchir au sens probable de ce qu’il se passe actuellement. Par cette vidéo, j’arrive à saisir l’absurdité de notre vie actuelle, constituée de réseaux, où il suffirait d’une bombe à EMP pour détruire la civilisation (hier j’ai lu Le Samouraï Virtuel, aujourd’hui j’ai regardé Jericho 🙂 )

J’ai découvert ce qu’on appelle la « blogosphère » il y a environ 1 mois. Où plutôt, j’ai compris qu’il y avait autre chose que Skyblog qui existait, et que certains blogs pouvaient avoir un poids énorme sur certaines décisions de l’industrie du web.

Tout ceci reste encore assez obscur pour moi. Bien que passant parfois des jours devant mon ordinateur, depuis de nombreuses années, j’ai encore du mal à saisir le fonctionnement de tout cela. La vidéo ci-dessus représente un peu mon malaise : du vent. Il suffit d’une aiguille pour percer , et tout explose, et encore…, simplement disparaît. No future? Future is now!

L’Homme s’habitue trop vite au progrès, ce qui peut poser problème lorsque ce progrès évolue vite, trop vite pour être stable. Que se passerait-il si du jour au lendemain les téléphones portables disparaissaient ? De même, que se passerait-il si Internet ne fonctionnait plus (je sais, c’est assez absurde comme formulation, excusez-moi pour cela). Ou simplement les acteurs les plus importants d’Internet, qui ne le sont pourtant que depuis seulement quelques mois ?

Finalement, il est donc toujours bon de prendre du recul. Même si l’occasion se présente, pourquoi pas, de laisser tout tomber, et de passer à autre chose, de plus « concret ». Prendre un baluchon, et faire un tour du monde, par exemple. C’est ce que je ferai certainement, en tout cas, si mon univers virtuel venait à s’effondrer (Mais je vous rassure, en ce qui me concerne, cet univers se résume à bien peu de choses. Je suis capable effectivement du jour au lendemain changer de vie. Mais je suppose que pour certaines personnes, dont le métier est de se montrer sur internet, cela puisse poser quelques problèmes).

J’ai écris ce billet en grosse partie pour moi-même, pour ne pas oublier cette vidéo :). Quoi que, si youtube disparaît demain, je n’aurai que ma tête pour m’en souvenir.